Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/compagniy/www/config/ecran_securite.php on line 283
Victor - compagnie soleil vert

Victor

de Roger Vitrac

mise en scène : Frédéric Poinceau
Cie Les Travailleurs de la Nuit - Marseille
création en lien avec Laurent de Richemond (acteur)


avec Stephen Butel (Victor, neuf ans)
Stéphanie Fatout (Emilie Paumelle, mère de Victor)
Christophe Grégoire (Charles Paumelle, père de Victor)
Laurent de Richemond (Lili, la Bonne des Paumelle, et le Général Étienne Lonségur)
Amandine Thomazeau (Esther, six ans)
Eric Bernard (Antoine Magneau, père d’Esther)
Christelle Legroux (Thérèse Magneau, mère d’Esther)
Emma Gustafsson (Madame Ida Mortemart, La Grande Dame, Maria la Bonne des Magneau)
Frédéric Poinceau (Le Metteur en Scène, et le Docteur)


à propos du spectacle Victor, ou les enfants au pouvoir voir aussi :
presse et témoignages / vidéos / matériaux et références

voir toutes les informations à la fin de cette page [1]


On peut avoir mal au ventre,
sans avoir besoin de faire caca !!


Résumé de la pièce

La famille Paumelle s’apprête à fêter les neuf ans de leur fils unique, Victor, enfant modèle précoce, d’un mètre quatre-vingt, qu’ils couvrent de leur fierté. Mais l’enfant « terriblement intelligent » va avoir, ce jour-là, une révélation soudaine, celle de vouloir devenir un homme sans attendre. L’ Hamlet en culottes courtes se donne une autre mission : celle de démasquer l’hypocrisie familiale, les faiblesses morale et les compromis du monde adulte qu’il côtoie, sans perdre son innocence…

Au début de l’acte I, les invités arrivent, les Magneau, leur petite fille Esther, et le général Lonségur. Victor, commençant par harceler la bonne, va ridiculiser tour à tour tous les adultes, en dénonçant les mensonges et les vanités de chacun : il utilise d’abord l’artifice du théâtre dans le théâtre, pour révéler au grand jour l’adultère de son père Charles et de l’épouse Magneau. Il provoque ensuite les crises à répétition du mari cocu, Antoine Magneau, qui sombre peu à peu dans la folie au cours de la soirée. Le premier acte s’achève sur Victor jouant à dada sur le général Lonségur, de façon humiliante…

Arrive, à l’acte II, Ida Mortemart, invitée surprise mystérieuse, atteinte de pétomanie irrépressible. Son entrée interloque toute l’assemblée et fait fuir la petite Esther dans le jardin, épouvantée par « la chienne qui pue ». Ida se retrouve seule avec Victor et l’initie aux mystères de l’amour. En se séparant de l’enfant, elle prophétise la mort et la maladie, qui se répandront dans la maison au cours de l’acte III. Celui-ci débute par une scène de ménage bruyante du couple Paumelle, qui réveille Victor, désormais malade. On apprend brutalement par une lettre d’adieux le suicide du mari trompé Antoine. Entre mélodrame et bouffées burlesques, le troisième acte se finit sur la mort lente de Victor, n’ayant plus rien à apprendre et décidé à mourir pour ne jamais devenir adulte. En un dernier coup de théâtre, les parents Paumelle se suicident à leur tour, entraînés dans le sillage de leur fils



[1 Victor, ou les enfants au pouvoir
de Roger Vitrac
mise en scène : Frédéric Poinceau

- création du spectacle : du 11 au 18 mars 2015
au Théâtre National de Marseille - La Criée

accès site - infos - réservations

- reprise du spectacle : le 24 mars 2015
au Théâtre Antoine Vitez - Aix-en-Provence

accès site - infos - réservations

avec :
avec Stephen Butel, Stéphanie Fatout, Christophe Grégoire, Laurent de Richemond, Amandine Thomazeau, Eric Bernard, Christelle Legroux, Emma Gustafsson, Frédéric Poinceau

dossier artistique VICTOR (PDF, 1.2 Mo) dossier dramaturgique VICTOR (PDF, 654.9 ko)

accéder au site internet de la compagnie Les Travailleurs de la Nuit

mise en scène, scénographie et costumes : Frédéric Poinceau
assistante mise en scène et dramaturgie : Maëlle Charpin
musique : Éric Bernard
création lumière : Marc Vilarem
scénographie : Jean-Marc Laurent
assistante technique : Camille Meneï
costumes : Virginie Breiger, Elise Py
administration : Archipel Nouvelle Vague

crédit photos : Maëlle Charpin / Philippe Houssin

production : Cie Les Travailleurs de la Nuit - Marseille
coproduction : Théâtre National de Marseille - La Criée