Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/compagniy/www/config/ecran_securite.php on line 283
metteurs en scène - compagnie soleil vert

metteurs en scène

artistes, structures artistiques et culturelles

en lien avec Laurent de Richemond (acteur)


par ordre alphabétique :

- Rodrigue Aquilina [1]
compagnie :  l’entre-deux - Moustiers / Lyon

- Christophe Chave [2]
compagnie :  les gens d’en face / les acteurs de la distillerie - Aubagne

- Franck Dimech [3]
compagnie :  théâtre de ajmer / les foules du dedans - Marseille

- François-Michel Pesenti [4]
compagnie :  théâtre du point aveugle - Marseille

- Frédéric Poinceau [5]
compagnie :  les travailleurs de la nuit - Marseille

(article en cours de rédaction...)



[1Rodrigue Aquilina
compagnie :  l’entre-deux - Moustiers / Lyon

créations en lien avec Laurent de Richemond - acteur :
Le Bouc

En 1992, Rodrigue Aquilina débute une formation de comédien au théâtre Antoine Vitez dirigé par Elizabeth Chailloux et Adel Hakim à Ivry sur Seine (T.Q.I La Balance). Il rencontre Dominique Bertola, metteur en scène qui propose des laboratoires sur le jeu d’acteur, ainsi il expérimentera le jeu dans des rôles comme Alexandre dans La maman et la Putain de Jean Eustache, et Answald dans Trilogie du revoir de Botho Strauss. Dominique Bertola lui propose de devenir assistant à la mise en scène sur son spectacle La pluie d’été de Marguerite Duras. Travail qui durera 4 ans avec une dizaine d’acteurs.
En 1997, il suit une formation de metteur en scène avec Léonid Keiffets.
C’est en 1998 qu’il crée La Compagnie de l’entre-deux. Il met en scène des textes comme Écrire de Marguerite Duras, Chambres de Philippe Minyana, Peep-show dans les alpes de Markus Köbeli, Cap au pire et Actes sans paroles 1 de Samuel Beckett. Il adapte La triste fin du petit enfant huître de Tim Burton dans La chambre du petit et crée une chorégraphie Audrey, solo pour une danseuse sur un support texte, Pas moi de Samuel Beckett.
Une commande sur le thème de l’amour lui est proposée et lance un travail sur Roméo et Juliette.
Il travaille ensuite sur une adaptation de Phèdre, « L’amour de Phèdre » de Sarah Kane. De ce travail naît l’évidence de plonger dans l’œuvre complète de l’auteure. Il décide de réfléchir à une proposition de l’intégrale.
Parallèlement, il continu ses interventions pour l’option théâtre de Digne Les Bains et celles dans les collèges. Il base son travail avec les élèves pour 2014 sur l’autoportrait soutenu par des textes de Shakespeare.
Une création sur un texte de R.W. Fassbinder, Le bouc est prévue pour l’été 2014 à Moustiers (04).


[2Christophe Chave
compagnie :  les gens d’en face / les acteurs de la distillerie - Aubagne

créations en lien avec Laurent de Richemond - acteur :
L’Homosexuel
Les Sacs

(CV en attente...)


[3Franck Dimech
compagnie :  théâtre de ajmer / les foules du dedans - Marseille

créations en lien avec Laurent de Richemond - acteur :
Schnell, Schneller
Shadoks Forever
Sur la route d’Oklahoma
Kafka Comédie
Je et Elles
Tchekhov’s Traffic
Sauvés
Têtes Eventrées
Paradises

accès direct : site de la Cie Théâtre de Ajmer / Franck Dimech

De 1992 à 2000, il dirige la compagnie LES FOULES DU DEDANS et alterne des mises en scène de textes et des projets personnels autour d’oeuvres de Bernard Marie Koltès, Jean Luc Lagarce, Hervé Guibert, Edward Bond, August Strindberg et Anton Tchekhov.

En 2002, il fonde la compagnie LE THEATRE DE AJMER et se consacre exclusivement à la mise en scène de texte dont le triptyque “Variations sur l’Amour : une trilogie de la langue” composé de L’Echange de Paul Claudel, Quartett de Heiner Muller et Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck.

Lauréat en 2001 et 2006 d’une bourse AFAA "Villa Médicis Hors les Murs", il développe des liens et des échanges avec des lieux et des artistes en République Populaire de Chine, à Taiwan et au Japon où il fait la connaissance de l’auteur et metteur en scène Hirata Oriza dont il réalisera, en 2007, au Théâtre National de Marseille la Criée la première mise en scène française de la pièce Gens de Séoul 1919.

Depuis 2009, il se consacre à la mise en scène de textes issus du répertoire européen montés en langues étrangères, notamment l’Echange de Paul Claudel à Tokyo avec la compagnie japonaise SEINENDAN (2009), Jumel de Fabrice Dupuy à Taiwan (2010) et Woyzeck de Georg Büchner, spectacle créé à Taiwan et tourné en France et en Chine Populaire (2011 et 2012).

En 2012, il est artiste étranger invité par le Conservatoire National de Taiwan à venir enseigner et mettre en scène le spectacle Preparadise Sorry Now de Rainer Werner Fassbinder. Il a récemment mis en scène une version française de Woyzeck de Georg Büchner avec les étudiants théâtre de l’Université d’Aix-Marseille.

En 2014, il sera l’invité du Festival International de Taipei et réalisera au Théâtre National de Taïwan le projet Les Ecorchés, diptyque composé de La Dispute de Marivaux et Manque de Sarah Kane.

2012 - « WOYZECK(e) » d’après Georg BUCHNER
Une production de l’Université d’Aix-Marseille avec les étudiants de la section "Arts de la scène".
Création à la Friche la Belle de Mai, Marseille (avril 2012).

2011 – « WOYZECK » de Georg BUCHNER
Coproduction : Guling Theater, Taïpei, TAIWAN.
Création à Taipei, TAIWAN (septembre 2011). Tournée à Marseille, Aix en Provence et Pékin (de janvier à décembre 2012).

2009 – « JUMEL » de Fabrice DUPUY
Coproduction : Shakespeare’s Wild Sisters Group, Taipei, TAIWAN
Création de la version française au Théâtre de la Minoterie, Marseille. Création de la version chinoise au Guling Theater, Taïpei, TAIWAN.

2009 – « L’ECHANGE » de Paul CLAUDEL
Coproduction : Seinendan – Hirata Oriza Company, Tokyo, JAPON / Système Friche Théâtre, Marseille.
Création à l’Agora Theater, Tokyo, JAPON. Tournées en 2010 et 2011 à la Friche La Belle de Mai, Marseille à Saint-Louis (Alsace) et à l’Agora Théâtre, Tokyo, JAPON.

2008 - « SUR LA ROUTE D’OKLAHOMA » d’après Franz KAFKA
Adaptation de François REGNAULT et Franck DIMECH
Coproduction : Système Friche Theâtre, Marseille.
Création à la Friche La Belle de Mai, Marseille.

2007 - « GENS DE SEOUL 1919 » de Oriza HIRATA
Coproduction : Théâtre National de Marseille La Criée, Marseille / Système Friche Théâtre, Marseille / Théâtre Comédia, Aubagne.
Création au Théâtre National de Marseille La Criée, Marseille. Reprise au Théâtre Comédia, Aubagne.

2006 - « ADAGIOS » de Franck DIMECH & Takahiro NATSUI
Coproduction : Reset - N Company, Tokyo, JAPON.
Création à l’Agora Théâtre, Tokyo, JAPON. Reprise à la Friche la Belle de Mai, Marseille.

2005 - « KAFKA, Comédie » de FRANZOBEL
Coproduction : Théâtre de Grasse.
Création au Théâtre de Grasse. Reprises au Théâtre des Argonautes, Marseille, au Théâtre de la Minoterie, Marseille et au Théâtre Antoine Vitez, Aix-en-Provence.

2005 - « PELLEAS ET MELISANDE » de Maurice MAETERLINCK
Coproduction : Système Friche Théâtre, Marseille.
Création à la Friche la Belle de Mai, Marseille.

2004 - « QUARTETT » de Heiner MULLER
Coproduction : Théâtre de Lenche et Système Friche Théâtre, Marseille.
Création au Théâtre de Lenche, Marseille. Reprise au Théâtre Antoine Vitez, Aix-en-Provence.

2003 - « L’ECHANGE » de Paul CLAUDEL
Coproduction : Système Friche Théâtre, Marseille.
Création en 2003 et reprise en 2004 à Friche la Belle de Mai, Marseille.

2001 - « JE ET ELLES », un projet de Franck DIMECH
Coproduction : Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence / Théâtre du Gymnase, Marseille / Comédie de Valence.
Création au Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence. Reprises au Théâtre du Gymnase, Marseille et à la Comédie de Valence.

2000 - « TCHEKHOV’S TRAFFIC » d’après « Les Trois Soeurs » d’Anton TCHEKHOV
Coproduction : Système Friche Théâtre, Marseille.
Création à la Friche La Belle de Mai, Marseille.

2000 – « MADEMOISELLE JULIE » d’August STRINDBERG
Coproduction : Théâtre des Bernardines, Marseille.
Création au Théâtre des Bernardines, Marseille.

1999 - « LES NOCES DU PAPE / SAUVES (DYPTIQUE) » d’Edward BOND
Coproduction : Système Friche Théâtre, Marseille et Théâtre Antoine Vitez, Aix en Provence.
Création au Théâtre Antoine Vitez, Aix-en-Provence. Reprise à la Friche la Belle de Mai et au Théâtre du Gymnase, Marseille.

1998 - « ETRE ENSEMBLE », performance collective sur l’enfermement
Coproduction : Théâtre des Bernardines, Marseille.
Création au Cinéma Les Variétés, Marseille.

1998 - « LES BOUES » de Didier DA SILVA
Coproduction : Théâtre des Bernardines, Marseille.
Création au Cinéma Les Variétés, Marseille.

1998 - « ARAIGNEES MORTES ECRASEES AU FOND DES ASSIETTES » de Sarah KERYNA
Création au Cinéma Les Variétés, Marseille. Reprise au Théâtre des Bancs Publics, Marseille.

1997- « PARADISES » d’après Hervé GUIBERT et Marguerite DURAS
Coproduction : Théâtre des Bernardines, Marseille.
Création au Théâtre des Bernardines, Marseille. Reprise au Théâtre Antoine Vitez, Aix en Provence.

1997 - « LES ORPHELINS » de Jean-Luc LAGARCE
Coproduction : Théâtre Antoine Vitez, Aix-en-Provence.
Création au Théâtre Antoine Vitez, Aix-en-Provence. Reprise au Théâtre des Bernardines, Marseille.

1996 - « LES BACCHANTES » d’après EURIPIDE
Coproduction : Théâtre Antoine Vitez, Aix en Provence.
Création au Théâtre Antoine Vitez, Aix en Provence. Reprise auThéâtre des Bernardines, Marseille.

1995 - « ROBERTO ZUCCO » d’après Bernard-Marie KOLTES
Création : Salle Prévert, Martigues. Reprise au Théâtre Antoine Vitez, Aix-en-Provence.

1994 - « LAGARTOS » de Franck DIMECH
Création au Théâtre Antoine Vitez, Aix-en-Provence. Reprises au Théâtre Bompart, Marseille et dans le cadre du Festival Court Circuit, Lyon.

1993 - « MENADE » de Laurent VIGNAUX
Création dans le cadre du Festival des rencontres internationales, Avignon. Reprise au
Festival de Théâtre Universitaire de Montpellier.


[4François-Michel Pesenti
compagnie :  théâtre du point aveugle - Marseille

créations en lien avec Laurent de Richemond - acteur :
La Dernière Chambre
Purge
Les Gens Sont Formidables
Le Jour et la Nuit

Cofondateur, en 1979, de la compagnie du Théâtre du Point Aveugle qu’il dirige depuis lors, François-Michel Pesenti présente des pièces dramatiques (contemporaines ou classiques) ainsi que des projets théâtraux personnels élaborés principalement dans le cadre de coopérations internationales.
En France, on peut citer parmi les théâtres partenaires de sa compagnie, le Centre Dramatique National de Marseille la Criée, le Théâtre des Bernardines, la Friche la Belle de Mai à Marseille, le Théâtre de la Bastille, le Centre Dramatique National de Gennevilliers, le Théâtre de la Cité Internationale, à Paris.
Nombreux sont ses partenaires sur le plan international, notamment en Europe du Nord.
François-Michel Pesenti a tissé à partir de projets théâtraux, de textes d’auteurs, classiques ou contemporains un certain nombre de liens avec des théâtres renommés dont le Schauspielhaus de Zürich (Marthaller), le Kunsten Festival de Bruxelles, le Deustches Theater de Berlin, le Burgtheater de Vienne, les Schauspielhauser de Düsseldorf, Brême, Bâle (Bachman). Mais aussi le Théâtre National de Split (Croatie), le Théâtre National de Ljubljana (Slovénie) etc...
Il entreprend des incursions plus ou moins lointaines, notamment dans le Sud-Est asiatique, suite auxquelles naît le projet 1949, if 6 was 9 en 1996, création au Théâtre National de Taïpei et repris ensuite au Théâtre des Bernardines.
Lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs en 1999, il réalise Noeuds de Neige, création 2002, un spectacle franco-japonais qui donnera lieu à une tournée en Asie du Sud-Est en 2003, au Théâtre National de Taïpei, à Fujimi, et au Théâtre Setagaya, à Tokyo. Depuis 2011, il réinvestit la scène nationale avec A sec (Système Friche Théâtre, Merlan Scène Nationale) accueilli aux Bernardines et Solaris créé en 2013 sur cette même scène.

De spectacle en spectacle François-Michel Pesenti écrit l’histoire d’un théâtre sans concession. Une histoire édifiée à travers une oeuvre composée en alternance de mises en scènes de grands textes classiques et de projets personnels. Parmi ceux-ci, sans doute l’un de ses gestes fondateurs, Le Séjour, un triptyque présenté aux Bernardines en 1989 qui mettait à jour la démarche incontournable d’un metteur en scène que nous avons eu soin de suivre et de soutenir régulièrement. Un cheminement interrompu pendant dix ans, durant lesquels François-Michel Pesenti investissait de grandes scènes
internationales. C’est avec l’accueil en 2012 de A sec et la création de Solaris en 2013 que nous retrouvions l’univers de cet artiste hors normes. Dans ce mouvement s’inscrit Purge, dernier opus en cours d’élaboration dans nos murs, avant d’être présenté au public en ce début 2014.

Théâtre des Bernardines - Janvier 2014

— 

Extraits des entretiens de François-Michel Pesenti
avec Jacqueline Caux paru dans Art Press n°314 (juillet-août 2005)
et avec Bernard Andrieu, paru dans la revue Théâtre/Public 154-155 (juillet-octobre 2000)

Depuis quelques années insiste dans mon travail le souci de la tension des liens que négocient les acteurs et le public au moment de la représentation. Le théâtre ne m’est nécessaire qu’à la condition d’une accusation réciproque d’être là, chacun en face de l’autre, dans la responsabilité séparée que l’improbable advienne. Mon travail consiste donc à armer, jusqu’aux dents, les deux parties de cette brève bataille.

À mon sens, toutes les grandes pièces racontent comment les hommes sont mis dans la merde et comment ils s’en sortent. Chaque pièce rend compte d’une menace qui pèse sur le monde et qui pourrait le détruire.

Le seul intérêt que j’ai à faire du théâtre : montrer des gens.

L’intimité, c’est ce qui est partageable (il y a du toi en moi). Je donne souvent l’exemple de la salle de bain. Une intimité de salle de bain c’est une intimité des corps en situation d’exposition défaillante. C’est l’endroit où les collants ne moulent pas tout à fait
l’entrecuisse, c’est l’endroit où le néon révèle les imperfections de la peau, c’est l’endroit où il y a la préparation du corps social mais où cette préparation n’est pas achevée. Je trouve qu’il y a dans les rapports que nous avons avec la salle de bain quelque chose qui
force la solidarité et qui force l’acceptation mutuelle du défaut, du pas bien fait, du pas accompli, du mal préparé. Parce que l’intimité de la salle de bain, ce n’est pas l’intimité du corps nu, qui est de fait érotique. D’une certaine façon ce qui m’intéresse au théâtre, c’est effectivement de créer un lieu social qui soit la salle de bain de la société.

intégralité de l’entretient de F.M Pesenti / Art Press n°314 (juillet-août 2005) (PDF, 10.2 Mo)


[5Frédéric Poinceau
compagnie :  les travailleurs de la nuit - Marseille

créations en lien avec Laurent de Richemond - acteur :
Histoires Vagues
Les Bienfaits de l’Amour
Victor, ou les enfants au pouvoir

accéder au cv en ligne de Frédéric Poinceau
et au site internet de la compagnie Les travailleurs de la nuit